Retour aux nouvelles

Offrez-vous une assurance collective ?

Auteur : Jonathan Ledoux;

Moins de 25 employés et vous voulez une assurance collective ? Attention !

Voici le septième article de la série sur le thème de l’assurance collective au sein des PME.

Combien de fois avez-vous entendu cette question lors d’une entrevue d’embauche en tant qu’employeur ? Personnellement, je trouve que cela démontre à quel point il y a un eu un manque d’éducation en matière d’assurance collective depuis plusieurs années. Pourquoi ? Parce que rares sont les futurs employés qui demandent combien coûte l’assurance collective lorsqu’elle leur est offerte. Les candidats négocient leur salaire, ils s’informent sur la présence d’une assurance collective, mais ils oublient que c’est à adhésion obligatoire. Ainsi, à la suite de leur probation, ils pourraient avoir toute une surprise. J’ai vu des cas où le plan familial coutait 500$ par mois à l’employé. Imaginez que votre conjoint n’ait pas accès à une assurance collective et votre nouvel employeur en offre une. Après trois mois de probation, vous devez adhérer. Votre conjointe n’ayant pas accès à une assurance médicaments, vous avez à sélectionner le plan de protection familial et dès lors, vous avez 500$ par mois de moins sur votre paie. Ceci représente 6 000$ par an de moins dans vos poches… Le salaire que vous aviez négocié au départ ne sera peut-être plus suffisant pour vos besoins, ou vos attentes.

Souvent, ce genre de groupe d’employés en arrive à cette situation, car les gens se disent « je paye pour, donc je vais réclamer », soit tout le contraire des autres assurances. On ne fonce pas volontairement dans un arbre avec notre véhicule parce qu’on paye une assurance... Le groupe qui réfléchit ainsi créer une roue qui tourne sans fin, car en réclamant plus, les coûts de renouvellement sont de plus en plus élevés.

Or, si les assureurs et les conseillers avaient bien informé les travailleurs en leur expliquant qu’il ne faut réclamer qu’en cas de force majeure, ces groupes d’employés n’auraient pas eu à faire face à ces coûts faramineux. Cependant, les bénéfices et la commission des assureurs et conseillers n’auraient pas été aussi intéressants et croissants. Ils ont plutôt développé de nouveaux services et de multiples outils pour inciter les employés à réclamer…

Vous aimez notre approche transparente et innovatrice et vous désirez en faire profiter votre entreprise ? Pour que vous et vos employés puissiez garder plus d’argent dans vos poches, contactez-nous : collectif@socium.ca

PROCHAIN ET DERNIER ARTICLE : L’auto-assurance, une solution qui gagne à être connue au Québec

Message
Error
Ok