Retour aux nouvelles

Le CELI Santé, une solution maison pour les PME

Auteur : Jonathan Ledoux;

Moins de 25 employés et vous voulez une assurance collective ? Attention !

Voyez le troisième texte de la série sur le thème de l’assurance collective au sein des PME.

Le CELI Santé peut venir complémenter une assurance collective en place pour contrôler les hausses et même diminuer les coûts dans le temps. Il peut aussi être instauré dans une entreprise n’offrant pas d’assurance collective. De cette façon, les employés pourront accumuler un montant qui leur servira ensuite à payer une visite chez le chiropraticien, ou les lunettes des enfants, selon leurs priorités respectives. Nous nous retrouvons alors avec un avantage social hybride entre le régime de retraite et l’assurance collective, sans l’obligation de tenir une assurance médicaments. Cette approche est très populaire auprès des PME comptant moins de 25 employés, ou avec une moyenne d’âge plutôt jeune.

Le succès de ce plan passe par une éducation adéquate des employés sur l’impact de réclamer des frais de soins de santé à l’assurance collective. Nos présentateurs prennent toujours le temps de bien expliquer aux groupes qu’une assurance collective est un peu comme une assurance automobile, c’est-à-dire que l’on doit réclamer seulement en cas de dommage majeur. Pour une simple égratignure, nous évitons la réclamation, car cela fera augmenter les coûts et souvent, il y a un déductible.

La cerise sur le sundae est que puisqu’il s’agit d’un régime de retraite à cotisations déterminées, il vient remplir les conditions pour conformer votre entreprise à l’obligation d’offrir un régime de retraite à vos employés, mieux connu sous la Loi du RVER.

Vous souhaitez obtenir plus d’information, ou découvrir si cette solution pourrait vous être bénéfique ? N’hésitez pas à nous contacter : collectif@socium.ca

PROCHAIN ARTICLE : Pourquoi une PME de moins de 25 employés ne devrait pas avoir d’assurance collective

Message
Error
Ok